samedi 15 novembre 2008

Louisa Hanoune, une arnabia qui s'ignore ?

Louisa Hanoune, au temps de la vraie resistante face à un policier.

Le Parti des travailleurs ( PT ) vient de perdre cinq de ses députés qui ont rejoint les rangs du FLN. Une défection qui est intervenue à la veille du vote par le Parlement de la nouvelle mouture de la Constitution, «C’est un acte de trahison caractérisé» vient de declarer Louisa Hanoune, chef du parti des Travailleurs, qui fut jadis qualifiée par feu, Mohamed Boudiaf, du seul 'Homme politique' en Algérie.

Ces petites informations nous donnent pourtant quelques explications sur la politique en Algérie, bien qu'elles ne soient pas suffisantes pour tirer quelconques conclusions,mais on est en droit de se demander, meme si Louisa Hanoune ne le dit ( et ne le dira ) pas , si la théorie du laboratoire du cabinet noir alias ou assimilé DRS, le vrai responsable de la tragédie et le recul de l'Algérie, n'a pas fonctionné cette fois çi encore pour faire passer une loi inique sur son dos en "retournant" en temps voulu 5 de ses députés, et faire passer la revision de la constitution pour le seul benefice d'une dictature officiallisée, dont Louisa de toute maniere un jour ou l'autre sera victime à son tour, à moins qu'elle participe à la comedia de la "democratie" algerienne en toute conscience, dans ce cas, Boudiaf doit se retourner dans sa tombe pour avoir été trop naif y compris sur Louisa Hanoune.






Aucun commentaire: